Just another Réseau Blog Poliris site
28 Sep

Les investissements locatifs à Albi pénalisés par le HCSF !

Vous souhaitez acheter un appartement à mettre en location à Albi ? En 2021, ce sera peut-être un peu plus compliqué : le Haut Conseil de la stabilité financière qui avait émis une recommandation fin 2019 visant à limiter l’octroi du crédit immobilier, en imposant une durée d’emprunt de 25 ans maximum et 33% d’endettement, s’est réuni mi-septembre.

Malheureusement, il a choisi de maintenir l’ensemble des critères restrictifs imposés aux établissements bancaires et d’en assurer le contrôle par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, et ce, malgré un changement de contexte économique lié au Covid-19 et l’impact que cela a engendré sur le secteur de l’immobilier. En effet, les jeunes aux revenus modestes et les seniors pour lesquels le nombre de refus a augmenté de manière significative ont été profondément touchés par ces mesures.

L’investissement locatif s’en trouve lui aussi fortement impacté alors que la clientèle qui investit dispose de revenus importants et d’un reste à vivre confortable. Parmi les emprunteurs qui ont vu leur crédit refusé en 2020, 37 % sont des primo et 26 % des investisseurs locatifs. En outre, sous l’effet de l’impact des recommandations, les investisseurs locatifs ne représentent plus que 11 % des dossiers financés cet été contre 26 % durant l’été 2019. Pourquoi ? « Outre les primo-accédants, les investisseurs sont fortement impactés par les recommandations : souvent propriétaires de leur résidence principale, ils dépassent facilement 33 % d’endettement. Et pour maximiser l’effet levier du crédit, ils empruntent souvent sans apport et sur des durées longues », explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Les recommandations excluent ainsi les acheteurs qui sont dans une optique d’investissement et qui ont représenté 27 % des acheteurs en 2019. Or 60 % du parc locatif appartient à des bailleurs privés !

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée